Tourisme du patrimoine : circuit de mémoire 1939-1945

L’histoire, et donc le visage actuel de la ville de Marckolsheim ont été fortement marqués par les évènements dramatiques de la seconde guerre mondiale. Cela commence par la construction de la Ligne Maginot à partir du début des années 1930, se continue avec les durs combats de juin 1940 et la destruction quasi totale de cette magnifique cité aux rues médiévales qu’était jusqu’alors Marckolsheim, avec ses bâtiments s’échelonnant du 17e au 18e siècles pour la plupart . Vint encore le début de construction d’une « ville-modèle » nazie… Sans parler des nouvelles destructions lors de la Libération, en janvier 1945.

L’inscription, le 24 octobre 2012, à l’inventaire des monuments historiques de la Cité Paysanne, seul quartier de cette « ville-modèle » effectivement sorti de terre, ainsi qu’un des baraquements en bois de la Siedlung, ce lotissement de baraquements qui abrita des années durant les habitants de la ville privés de logis, a remis en lumière ce passé certes douloureux, mais qu’il ne faut pas oublier.

Ces bâtiments ne sont cependant pas les seules traces subsistantes de cette époque. A l’heure où le tourisme patrimonial connaît un regain d’intérêt (il n’y a qu’à voir l’affluence chaque année lors de la Journée du Patrimoine), Mémoires Locales de Marckolsheim a appelé de ses vœux la mise en place d’un « circuit de mémoire 1939-1945 » qui d’une part jouerait un rôle éducatif certain, et d’autre part participerait à l’attrait touristique de la cité.

Ce circuit serait jalonné de plusieurs étapes, avec idéalement à chacune d’elle un panneau explicatif, complété par une brochure qui apporterait les éléments historiques utiles à connaître. Notre Comité a étudié ce à quoi il pourrait ressembler, et l’a soumis à de la population et des élus de la ville en février 2013.

Ce parcours ferait une longueur totale de 13 kilomètres. Il commencerait sur le parking du seuil (barrage immergé) agricole au bord du Rhin, avec un début de promenade en direction du Centre Nautique. Les étapes seraient alors les suivantes :

- Casemate 46/1 Limburg sud
- « Villa Stosstrup » (abri bétonné)
- Butte Limburg Pont (casemate de berge recouverte)
- Chambre de coupure (nœud de lignes téléphoniques)
- Casemate 35/3 (Mémorial de la Ligne Maginot)
- Siedlung (lotissement construit par le RAD) - maisons visibles à ce jour : 9 - 11 -15 Rue de la Passerelle, 7 (état d’origine) – 9 Rue du 42ème RIF, 2 Rue des Tabacs)
- Casemate 34/3 (recouverte)
- Casernes rue de la chapelle (42e RIF puis Douanes et aujourd’hui logements sociaux)
- Caserne du 42e RIF route d’Elsenheim
- PC du commandant Coulomb du 42e RIF
- Cimetière militaire
- Cité Paysanne.

A pied, ce circuit fait entre 3 et 5 heures, en fonction du temps passé sur les différents lieux. Les membres du Comité qui l’ont « testé » ont mis 2 heures sans visiter la casemate 35/3 (compter minimum 1 heure pour le faire), ni les abords de la 34/3 (1/4 h), sans s’attarder non plus à la Siedlung (au moins 1/4h), ni au cimetière militaire (au moins 1/4h), ni à la cité paysanne (prévoir 1heure avec des explications écrites en main) ni un arrêt aux casernes (1/4h).

Dans l’attente de la mise en place effective de ce circuit sur le terrain, nous mettons ici à la disposition des passionnés d’histoire le plan général de ce parcours, suivi d’une vue de chacune des étapes, dont certaines sont probablement inconnues de nos lecteurs.

Le Comité

Cliquez ci-dessous pour voir l'album photo

 

felis odio Praesent Phasellus at Aliquam Nullam leo